Visite du château de Vogüé (07200) le 26 septembre 2017

Posté par: Magaly LACASCADE Il y a 7 mois, 2 semaines

(0 commentaires)

Situé au bord de la rivière Ardèche, à 25 km au nord de la Caverne du Pont d'Arc, il est resté propriété du marquis de Vogüé, famille marquante de l'histoire du Vivarais. Il est inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1969 qui protège ses façades et toitures.

Á la fin du 12ème siècle, Raymond 1er de Vogüé, l'a fait construire. Seuls quelques vestiges subsistent. Base du donjon, et une partie de la façade ouest, dans laquelle s'ouvrent les fenêtres géminées de la chapelle. D'autres propriétaires le reconstruisent fin du 15ème siècle. Les de Vogüé le reprennent en 1603, le rénovent : fenêtres à meneaux sur toutes les façades. Belle porte à bossages sur cour intérieure. Grand escalier, larges salles, dont celles de réception au 1er étage, utilisées régulièrement lors des réunions des États du Vivarais. L'entrée sera désormais au nord. Mi 15ème siècle, le château est abandonné au profit de celui d'Aubenas. Incendié, il est repris par la famille de Vogüé en 1840 qui le sauve. Puis le place à la disposition de la paroisse : une école s'ouvre. Puis il est géré par l'Association Vivante Ardèche depuis 1971. Elle a pour objectif de promouvoir sa découverte.

La chapelle réaménagée, a incorporé le retable du collège des apôtres (16ème siècle).

Le jardin suspendu "de la marquise" aménagé début 17ème siècle, permet la belle vue du village.

Les armes de la famille de Vogüé "d'azur, au coq d'or, bardé, crêté et membré de gueules".

La plus ancienne devise est "Fortitudine et Vigilancia" (courage et vigilance).

La plus récente est "Sola vel voce leones terreo" (j'effraie les lions d'un seul cri).

Raymond part à la 3ème croisade en 1189-1192. En 1256, le seigneur agrandit le domaine. Participation à l'Assemblée de la Noblesse du Languedoc en 1303. Jean adoubé chevalier de l'ordre du Roi en 1503. Les Vogüé furent associés à l'histoire du Vivarais aux 16ème et 17ème siècles. Guillaume pendant 40 ans jouera un rôle éminent durant les guerres de religion. Melchior chevalier du Roi en 1604. Á la tête de son propre régiment sous le connétable de Montmorency, pour le roi. En 1629, Louis XIII venu soutenir le siège de Privas, s'arrêtera au château de Vogüé. Melchior II, 1er marquis, dirige la seigneurerie. Charles-François commandant de l'armée pour le Bas Rhin en 1762. Eugène Melchior, diplomate, vicomte, député d'Ardèche. Léonce Louis siègea à la Constituante pour le Cher. Réélu à la législative, hérita de grands domaines fonciers, entreprit la fabrication de matériel ferroviaire en 1889. Á partir du 19ème, ils étaient propriétaires terriens et avaient des activités industrielles régionales. Charles Jean, marquis passionné d'archéologie, académicien des sciences et belles lettres, ambassadeur, élu à l'Académie Française. Robert Jean, engagé volontaire en 1914-1918, développa Moët et Chandon dès 1930 (1ère cuvée Dom Pérignon en 1936), noue des relations contractuelles avec les vignerons. Puis se diversifie : parfums Dior, implantation aux USA et Argentine. Bertrand, compte, sera Président de Veuve Cliquot Ponsardin en 1973. Alfred Sommier, grand-père de Jean Alexandre, achète aux enchères en 1875 le domaine de Vaux le Vicomte abandonné depuis 30 ans. Il entreprend des travaux colossaux. Patrice continue, l'ouvre au grand public en 1968. En 2012, Jean-Charles et Alexandre le dirigent. Objectif : 400 000 visiteurs en 2020.

N'a pas de note

Commentaires

Pas de commentaires actuellement

Laisser un commentaire

requis
requis (non publié)
optionnel