Dr.Rosie LLewellyn-Jones au sein des Martinière lyonnaises

Posted by: Danielle MARTINOD 4 years, 5 months ago in INDE

(1 comment)

Échanges linguistiques et culturels du 12 au 16 janvier 2015, initiée par la Société des Anciens Élèves de La Martinière (SAEM, dite Anciens Martins), vécue en partenariat avec les lycées La Martinière, et la Fondation Claude Martin.

Lorsque l’on est élève dans un des trois lycées « La Martinière » de Lyon, il semble souhaitable, voire indispensable, de connaître l’héritage culturel et moral qu’a voulu laisser Claude Martin, le fondateur, tout comme en Inde, dans les deux villes de Lucknow et Kolkata .

Le Dr.Rosie LLewellyn-Jones, biographe du Major général Claude Martin s’y est employée, aimablement, en nous faisant l’honneur d’accepter notre invitation.

Par son expertise sur le sujet, le Dr.Rosie LLewellyn-Jones a permis aux étudiants des « sections européennes anglais » de La Martinière Diderot, de percevoir l’enrichissement qu’offrent les échanges hors de nos frontières, aux sections BTS « commerce international » de La Martinière Duchère, d’être plus sensibilisées à une ouverture sur l’Inde dans le choix des stages professionnels, et à tous les enseignants présents d’approcher une extension interdisciplinaire sur des thématiques philosophiques, ou des courants de pensée, très actuels, nés au « Siècle des Lumières ».

Classe de Miguel Gonzalez (1ère BTS Design espace) Classe préparatoire Grandes Ecoles, en anglais (M.Sebelon)

La Fondation « Claude Martin » et le GRH (Groupe de Recherche Historique de Charbonnières-les- Bains) ont spontanément, eux aussi, encouragé cette initiative culturelle en invitant le Dr.Rosie LLewellyn-Jones à découvrir ici, dans le Salon d’accueil de la Fondation, la belle tapisserie allégorique en triptyque, représentant le legs de Claude Martin à la ville de Lyon, tissée à la fin du XIX siècle, par les professeurs de broderie de La Martinière des Jeunes Filles, sans oublier les quelques objets authentiques des années 1775, que la Fondation possède, comme des insignes de guerre ou bien encore le sceau original offert à Claude Martin par Asaf Ud Daulah, nabab de la province de Lucknow…

visite à la Fondation Claude MartinDr Rosie Llewellyn Jonesquelques objets présents à la Fondation depuis longtemps

et là, à Charbonnières, en compagnie du GRH, présidé par M.Michel Calard, en nous faisant bénéficier d’une promenade ensoleillée dans le parc du « Château Barthélémy » propriété acquise par Claude Martin quelques années avant sa mort, mais qu’il n’a jamais pu habiter ; il l’a légué à son neveu Christophe Martin, devenu ensuite maire de Charbonnières, puis maire de Lyon en 1835. M. Pierre Paday, voisin de toujours et mémorialiste plein d’humour, a su agrémenté notre promenade d’anecdotes locales avérées….puis c’est un détour par la médiathèque où M.Jean, responsable du secteur adultes, a prévu d’accueillir ses lecteurs, dont M.Thierry Beaudeu, adjoint au Maire et à la Culture, pour une séance de dédicace de l’ouvrage de Rosie Llewellyn Jones : « l’aventure d’un lyonnais aux Indes ; Claude Martin ».

Le GRH et Dr Rosie Llewellyn Jones dans le parc du « Château Barthélémy »A la médiathèque de Charbonnière, avec M.Thierry Baudeu et M.Pierre Paday

La soirée du mercredi 14 janvier au lycée La Martinière Monplaisir fut consacrée à une conférence ouverte, sur la personnalité complexe mais attachante de Claude Martin, engagé volontaire dans la Compagnie des Indes Orientales en 1751, vaillant soldat, autodidacte intelligent, géomètre reconnu, botaniste averti, conseiller financier et politique des Britanniques comme des nababs, ami des arts et des lettres, mécène recevant dans ses palais des peintres renommés, philanthrope sensible au sort des enfants abandonnés, ami du Comte Benoît de Boigne, bienfaiteur de Chambéry,…. mille facettes d’une biographie éclairée par des photos numériques privées, donnée devant un public exercé à l’écoute de l’anglais ;….une bonne dizaine d’adhérents de l’Association France-Grande-Bretagne a découvert, non sans surprise, le patronyme historique des lycées La Martinière, si réputés à Lyon et à l’étranger.

D. Martinod (membre de l'Association des Anciens Martins), P. Luquet (Proviseur-adjoint du lycée La Martinière Monplaisir), M. Bosse-Platière (Président de l'Association des Anciens Martins) et Dr Rosie Llewellyn Jonesauditoire de la conférence du Dr Llewellyn Jones

Le testament du Major général Claude Martin, devenu très riche à la fin de sa vie, précisait un legs destiné à la création d’écoles professionnelles pour garçons et filles, à Lyon, Lucknow et Calcutta. Gravé sur des plaques métalliques dans la cour d’entrée de ce lycée, il devenait tout à coup plus intéressant à décrypter !

Testament du Major Martin, sur les "plaques du savoir", au lycée La Martinière MonplaisirDr Rosie Llewellyn Jones devant le testament gravé, du Major Martin, au lycée La Martinière Monplaisir

En guise de conclusion :

Après ces plusieurs jours d’ échanges authentiques et chaleureux qui se sont crées autour de l’historienne britannique Rosie Llewellyn Jones, et dont la presse locale s’est fait l’écho, l’Association des « Anciens Martins » et ses partenaires opérationnels sont en droit de croire à la réussite du projet qu’ils voulaient conduire cette année.

C’est en partageant un café convivial, qu’est évoqué spontanément le possible renouvellement de ce type de rencontre privilégiée, déjà souhaité ici et là…autant par les juniors, en public prioritaire, que par les seniors ailleurs …. Il reste à nous assurer du bon souvenir que Rosie, notre éminente amie, gardera de ces échanges enthousiastes, de l’accueil cordial de notre Association et des proviseurs des « Martinière » lyonnaises, de la Fondation « Claude Martin », du groupement de recherche historique de Charbonnières, qui, ensemble, forment le souhait sincère de la fidéliser à notre ville autant qu’elle peut l’être à Lucknow !

Danielle Martinod
Responsable de projet avec les villes indiennes de Lucknow et de Kolkata (Lucknow et Calcutta)

Blason dans les Écoles La Martinière en Inde

Au centre : blason du général Claude Martin.
De Lyon (représenté par le lion, symbole de la ville),
partant de Lorient sur la frégate « Le Machault »
vers l’Orient, représenté par le soleil et Lucknow
avec de chaque côté les poissons symboles des nababs d’Awadh,
gouverneurs de la province de Lucknow
sous la devise latine « par le travail et la persévérance »

Current rating: 2.7

Commentaires

Sébastien MATHIEU

3 years, 7 months ago

Belle image de cette école dont je suis un ancien élève de prépas.

Cette école m'a donné beaucoup de valeurs et d’expérience dans ma vie après.

Je n'oublierais jamais mes 3 ans la-bas.

Link / Reply Currently unrated

Laisser un commentaire

required
required (not published)
optional